L’arbitrage au basketball

Comme c’est le cas dans d’autres sports d’équipe, le basketball nécessite la présence d’arbitres. En fonction de l’importance du jeu, il peut y avoir 2 ou 3 arbitres par rencontre. Ces arbitres ont la lourde responsabilité de trancher les situations ambiguës où l’issue n’est pas immédiatement évidente. Ils doivent donc avoir une parfaite compréhension du jeu et de ses règles.

La composition arbitrale

Lors d’un match de NBA par exemple, on compte trois arbitres. Un arbitre central qui est sur le terrain avec les joueurs. On l’appelle dans ce contexte, le chef d’équipe (crew chief). Deux autres arbitres qui restent en périphérie du terrain. On les appelle des arbitres (referees) dans le contexte de la NBA. Notons que dans d’autres types de rencontres, l’arbitre central sera appelé arbitre (referee), et les arbitres périphériques seront également appelés arbitres (umpires).

Dans un match où trois arbitres sont présents, on les verra généralement adopter une formation triangulaire autour de l’action du jeu. Ce qui leur permet d’avoir une vision sous plusieurs angles des interactions qui se produisent. Ils peuvent parfois se positionner en avant, ou en retrait par rapport aux joueurs ; tout en prenant soin à ne pas encombrer ces derniers. Ce rôle suppose donc une très grande mobilité des arbitres, et une lecture du jeu qui va parfois au-delà de celle des spectateurs, des joueurs, ou des coachs eux-mêmes.

En raison de la vitesse du jeu et de la proximité des joueurs, il peut arriver que de nombreuses actions susceptibles d’être sanctionnées passent inaperçues. Cela dit, lorsque les arbitres manquent de voir une faute évidente, ils peuvent avoir recours à l’assistance des replays instantanés pour trancher. Un avantage technologique considérable qui n’est pas encore employé dans d’autres disciplines sportives.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*